GORDON John Richard

John Richard GORDON. Inhumé au cimetière protestant de Montpellier, concession O 1839.

Notre première visite nous révèle le nom de l’un des déclarants du décès de William Gordon Coesvelt, portant comme patronyme son deuxième prénom. Il s’agit effectivement de John Richard Gordon.

Gordon concession

Concession Gordon au cimetière protestant de Montpellier

John Richard Gordon, né à Londres le 28 juin 1789, est le plus jeune fils du fondateur de la célèbre distillerie de gin « Gordon’s gin », datant de 1769.

Gordon gin

Militaire de carrière, il est :

en 1811, cornet au 1st Dragoon Guards (Dragoons Guards) ;
en 1812, Lieutenant dans le même régiment ;
en 1813, Lieutenant au 4th Dragoons ;
en 1815, Lieutenant au 18th Hussards.
Embarqué pour la campagne de Flandres, il est présent à Waterloo les 16 et 17 juin 1815 dans le même régiment. Il a 2 chevaux tués sous lui pendant le combat.
De retour en Angleterre, il prend sa retraite et s’installe à Montpellier en 1816. Il devient ami avec Edme Rose Surdun qui, également retraité, a suivi les mêmes conflits dans la Grande Armée (il est le deuxième témoin sur l’acte de décès de WG Coesvelt).

John Richard (Rolfe dans les biographies écossaises sur le clan Gordon) est le père de Guillaume GORDON-RICHARD (1828-1895), deuxième nom inscrit sur la dalle.

Durant l’hiver 1858-59, il fait la connaissance de Charles Pinckney Sumner (1), venu récupérer (après le traitement douloureux qui suit son agression), et se lie d’amitié avec lui.
Il meurt le 11 mars 1863, dans la maison Artignan, rue Urbain V, à Montpellier.

gordon acte deces

Acte de décès de John Gordon (Source : Archives départementales de l’Hérault PierresVives, 1863, 5MI 1/128, vue 48).

JLC

NOTES :
1) Sur Charles Pinckney Sumner, voir https://en.wikipedia.org/wiki/Charles_Sumner.

Publicités