BERARD Jacques-Etienne

Jacques-Etienne BERARD (1789-1869 Montpellier). Médecin. Inhumé au cimetière Saint-Lazare de Montpellier (extension).

Jacques-Etienne Bérard est né à Montpellier le 12 octobre 1789 et mort à Montpellier le 10 juin 1889, fils d’Etienne Bérard (1764-1839), trésorier de l’Ecole de pharmacie et fondateur de l’usine de produits chimiques de La Paille qu’il a fondée avec Chaptal, et de Thérèse Salettes (1774-1839). Marié à Madeleine Anaïs Combres (née en 1810) en 1829 ; naquirent de cette union trois enfants : Stéphanie Françoise Amica Bérard (1832), Henri Etienne Bérard (1836) et Raoul Bérard (1841).

Il fut Docteur en médecine et Pharmacien en 1817 ainsi que membre de l’Académie des Sciences depuis 1819 et membre de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier en 1847. Il est professeur de Chimie générale à l’Ecole de Pharmacie de 1827 à 1869 et doyen de la faculté de Médecine de 1846 à 1867.

Portrait de Jacques-Etienne Bérard, par Monseret (Faculté de pharmacie de Montpellier)

C’est un personnage politique local puisqu’il est élu en novembre 1837 député de l’Hérault (libéraux modérés) de 1837 à 1839 et membre du conseil municipal de Montpellier en 1840.

On lui doit un réaménagement des bâtiments de la faculté de médecine et la construction de l’aile longeant le boulevard Henri IV. L’escalier à double révolution donnant sur la cour intérieure est aussi son œuvre. Il est récompensé par la légion d’honneur.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont :

Sur les éléments de quelques combinaisons, et principalement des carbonates et souscarbonates alcalins, Annales de chimie, Tome 71 (1809), pp. 41-69

Eau minérale et bitumineuse de Vios, analysée à Luz, en 1833, par M. Bérard, Tarbes : Impr. De F. Lavigne, 1837

Mémoire sur la détermination de la chaleur spécifique des différents gaz, ibid, Tome 85 (1813), pp. 72-110, pp. 113-182

 

Sources :

Dictionnaire de biographie héraultaises : des origines à nos jours, Clerc Pierre, Vol 2, 2010.

« Jacques Etienne Bérard », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889.

Franqueville, Institut de France, le premier siècle, t.2, numéro 308.

Ac-science-lettres-montpellier.fr

Benjamin Chanal

Publicités