COESVELT William Gordon Jr

William Gordon COESVELT Jr (1795-1839). Inhumé au cimetière protestant de Montpellier, concession EE 434.

Pour le visiteur qui découvre le cimetière protestant de Montpellier, le cheminement qui part de l’entrée et suit naturellement depuis la chapelle le développement chronologique le long du mur d’enceinte est interrompu, passé le premier sommet du triangle, par un monolithe qui attise sa curiosité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La tombe Coesvelt entourée de sa grille d’origine

Coesvelt tombe Montpellier

Cet imposant bloc de marbre, d’un aspect austère, est comme toute création artistique le reflet d’une mode lancée lors du retour d’Egypte de Napoléon Ier. Le monument funéraire suivant en cela l’ameublement et l’architecture. On trouve d’ailleurs cette architecture caractéristique aux sommets des colonnes de l’entrée du cimetière.

Que nous révèle l’épitaphe, rédigée en anglais ?

IN MEMORY

OF

WILLIAM GORDON COESVELT JUN. ESQUIRE

OF SAINT LEONARDS. PARISH OF FRYERNING

COUNTY OF ESSEX

WHO DEPARTED THIS LIFE ON THE 21 OF APRIL

1839

AGED 44 YEARS, WITH THE RESIGNATION

OF A CHRISTIAN. AFTER A LONG AND PAINFUL ILLNESS

ERECTED BY HIS AFFLICTED FATHER

A LA MÉMOIRE DE WILLIAM GORDON COESVELT, ESQUIRE DE SAINT LEONARDS (7). PAROISSE DE FRYERNING COMTE D’ESSEX QUI A QUITTE CETTE VIE LE 21 AVRIL 1839, AGE DE 44 ANS, AVEC LA RESIGNATION D’UN CHRETIEN, APRES UNE LONGUE ET DOULOUREUSE MALADIE.

ERIGE PAR SON PÈRE AFFLIGE

Une question se pose alors : Qui est cet anglais venu mourir à Montpellier?

Aucun document ne permet de lever le voile. Nous pouvons cependant le définir par son environnement familial.

Né en 1795 sur l’île de Saint-Eustache dont son grand père est gouverneur, il est le fils unique de William Gordon Coesvelt senior, originaire de Sainte-Croix, et de Maria Helena Kortright (décédée en 1798). La famille Coesvelt, colons d’origine hollandaise dans les îles vierges hollandaises, est une riche famille de propriétaires terriens.

William Gordon Sr. arrive en Angleterre à la fin de la Révolution française, commence une collaboration financière avec les familles Baring et Hope, et devient également banquier.

Il s’installe ensuite à Fryerning, berceau de la famille Kortright. Son nom est plus connu dans le domaine de l’art. Ses collections de tableaux espagnols (1) et italiens (2) ainsi qu’un ensemble de dessins, constituées dans le sillage des campagnes napoléoniennes où il agit comme agent de Hope et de la banque Baring (3) afin d’assurer la continuité des transactions en ces temps agités, sont à l’origine des départements de peinture étrangère des grands musées mondiaux. Il profite en cela de sa nationalité hollandaise et également de son statut de consul du Danemark à Londres (4).

Les liens d’affaires entre Coesvelt et Baring seront d’ailleurs renforcés par le mariage de William Gordon Jr. le 30 juillet 1823 avec Anna Maria, fille de Henry Baring. Le couple a une fille Anne Marie Helena (5), née en 1826, qui par son mariage le 25 avril 1849 avec Charles Antonin de Noailles devient comtesse de Noailles et achète à la famille Cazalis le domaine de Pie Bouquet à Sommières, dans le Gard (6). Elle fera également construire à Fryerning une maison appelée « the Hut ».

Coesvelt Anne Marie Helena comtesse de noailles

Anne Marie Helena Coesvelt, comtesse de Noailles

William Gordon Coesvelt Jr. meurt à Montpellier le 21 avril 1839 et est enterré au cimetière protestant. Il ne séjournait que depuis un mois à Montpellier. Son acte de décès nous apprend qu’il est rentier, veuf et habite Faubourg Boutonnet.(venu se faire soigner à Montpellier, il habite la maison Surdun, qui était médecin).

Coesvelt acte deces montpellier

Acte de décès de William Gordon Coesvelt (source : Archives départementales de l’Hérault, PierresVives. Cote 5MI/1/120, vue 78. 1839).

Après le décès de son fils, William Gordon Coesvelt vit en Italie, partageant sa résidence entre Florence (il habite le Palazzo Spinelli) et Rome, où il meurt en 1844 et est enterré au « Cimitero acattolico di Roma ». Son monument funéraire (N°1715) est absolument identique en style à celui de son fils à Montpellier.

Coesvelt senior tombe Rome

Cimetière non catholique de Rome : tombe de William Gordon Coesvelt Senior, n°1715

Le coeur de l’église de Fryerning recèle également deux plaques commémoratives identiques, dont le style retour d’Egypte est accentué par la présence de pattes de griffons.

JLC.

NOTES

1. En 1814, il vend au Tsar Alexandre Ier sa collection de tableaux espagnols (plus de 50 oeuvres), qui constitue le département espagnol du musée de l’Hermitage http://www.arthermitage.org/Collection-of-William-Coesvelt-Amsterdam.html.

2.En 1836, il vend au Tsar Nicolas Ier la Madone d’Alba et sept autres tableaux de l’école italienne https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Madone_d%27Alba.

3.La banque Baring s’était illustrée par le financement du rachat de la Louisiane à Napoléon https://fr.wikipedia.org/wiki/Barings.

4. Un rapport de Fouché, daté du 2 juillet 1809, cite son nom, deux réfugiées espagnoles ayant été arrêtées à Bayonne porteuses d’une créance signée de sa main sur une banque de Bayonne.

5.Biographie de la Comtesse de Noailles: https://en.wikipedia.org/wiki/Helena,_comtesse_de_Noailles.

6.Domaine de Pie Bouquet: http://www.sommieresetsonhistoire.org/SSH/spip.php?article11.

7. Saint Leonards est le nom de la propriété construite à Fryerning par William Gordon Coesvelt senior, sur un terrain appartenant à son gendre Kortright et faisant partie auparavant de « Fryerning manor ».