JAPY Léonie, épouse ALBARET

Léonie JAPY, épouse ALBARET (1844-1913). Inhumée au cimetière protestant de Montpellier.

Léonie Anna Japy est née le 26 novembre 1844 à Badevel (Doubs), fille d’Ingénu JAPY et de Barbe SCHEURER.
Par son père, elle est la descendante de la prestigieuse famille JAPY, famille d’industriels de la région de Montbéliard ; par des alliances multiples, elle est également une cousine des PEUGEOT.

Le 2 mars 1863, elle épouse à Beaucourt (Territoire de Belfort) Antonin Eugène ALBARET, natif de Montpellier.

Albaret père

Antonin Eugène Albaret

Né le 14 décembre 1838, donc âgé de 24 ans à son mariage, Antonin Albaret est propriétaire à Marseillan (Hérault), fils du négociant Jacob Albaret et de Joséphine Gabrielle Bouisset.

mariage Japy Albaret

Acte de mariage de Léonie et d’Antonin (source: http://www.archives.territoiredebelfort.fr/ark:/12997/a011341578574iFsg9b/1/1)

Le couple aura six enfants :
1. Ernest Louis Jean Albaret, né le 5 janvier 1864 à Montpellier, qui épouse à Mulhouse le 20 février 1892 Alice Hélène MEYER ;

2. Edgar Antonin Albaret, né le 18 janvier 1865 à Beaucourt et décédé en 1908 ;

3. Roger Eugène Albaret, né le 8 avril 1866 à Beaucourt, qui épouse Emmeline POMIER-LAYRARGUES (petite-fille d’Eugène André POMIER-LAYRARGUES) ;

4. Antonin Albaret, né le 8 septembre 1867, Capitaine du 19ème dragons, chevalier de la Légion d’honneur, mort pour la France en 1915.

Antonin Albaret

Antonin Albaret

Commandant le 5e escadron, il est tué à l’ennemi dans les Vosges, le 27 juin 1915, à l’âge de 47 ans.

5. Gabrielle, née le 6 janvier 1869 à Beaucourt, qui épouse le 22 septembre 1890, à Beaucourt, le lieutenant VIEILLARD (1863-1946).

Gabrielle Albaret

Né le 6 juin 1863 à Mascara (Algérie), Ferdinand-Prosper-Emmanuel-Léon Vieillard est le fils d’un capitaine trésorier au 2e régiment de spahis. Dès 1881, il s’engage dans la même voie que son père : élève de l’École spéciale militaire, lieutenant en 1887, il est transféré à Belfort avec son régiment. Noté comme un officier supérieur de premier ordre, aux solides qualités intellectuelles, morales et physiques, il fait une brillante carrière : il est promu au grade de lieutenant-colonel en 1911, de colonel en 1915, de général de brigade en 1923.

Enfin, 6. Georges Gaston Albaret, né le 6 août 1872 à Beaucourt, qui épouse à Marseillan (Hérault) le 19 octobre 1901, Germaine MAFFRE du BOUSQUET, issue d’une famille de viticulteurs de Marseillan, propriétaire du mas de la Fadèze.

La tombe de la famille Japy-Albaret au cimetière protestant est particulièrement travaillée, sculptée de couronnes de fleurs et ornée de pattes de lion.

tombe japy

(source : photo MPM)

JLC