ADAM de MONCLAR Famille

Antoine Pierre Isidore ADAM DE MONCLAR (1793-1865). Conseiller auditeur à la cour de Montpellier. Inhumé au cimetière Saint-Lazare.

Il est né le 20 avril 1793 à Montpellier de l’union entre Pierre Adam, seigneur de Monclar (1755-1802) et Jeanne Victoire Espic de Liron (+1822). Il est conseiller auditeur auprès de la Cour royale sous la Restauration, puis à la cour impériale de Montpellier sous le Second Empire. Il se marie le 7 novembre 1830 à Montpellier, avec Jeanne Marie Florentine Péridier, sans profession. L’époux a 37 ans et sa femme 21 ans. Il s’associe par ce mariage à une famille bourgeoise de notaires montpelliérains.

Jeanne Marie Florentine Péridier est née le  9 janvier 1809 ; son père Barthélémy Péridier a été notaire puis député sous la Convention.

Le mariage entre Adam de Monclar et Jeanne Marie Florentine Péridier donne naissance à quatre filles. La première, Victoire Auguste de Montclar, meurt dès sa naissance le 9 janvier 1809 à Montpellier.

La seconde Jeanne Victorine de Monclar, née le 30 avril 1833 à Montpellier, se marie à Montpellier le 25 juillet 1853, avec Marie Louis Bouschet de Bernard propriétaire et rentier.

La troisième, née le 24 janvier 1835 à Montpellier, se marie le 7 mai 1860, à Montpellier, avec Alfred Robert de Fabre de Montvaillant, baron de Montvaillant et capitaine du 6ème bataillon de chasseurs à pied de Lyon (Rhône). Il est aussi lieutenant-colonel d’Infanterie et colonel dans la Garde Mobile de l’Hérault. Les parents de ce capitaine sont propriétaires fonciers à Cornély (Lasalle, Gard), et le père est maire de Lasalle (Gard).

La dernière, Jeanne Justine Gabrielle de Monclar, est née le 22 août 1836 à Montpellier. Elle se marie le 30 mai 1863, dans la ville de Montpellier, avec Marie Henri Louis Maurice de Villaret, juge au tribunal de première instance de Marvejols (Lozère) et juge suppléant au tribunal de première instance de Montpellier (Hérault).

Antoine Pierre Isidore Adam de Monclar, réside à Montpellier, rue Saint-Firmin. Il se lie d’amitié avec ses confrères de la cour royale de Montpellier, notamment avec  Jacques Joseph de Léonce Picard (qui est le témoin de la naissance du 3e enfant). Il se lie d’amitié avec des membres des cercles intellectuels et militaires de la ville, comme Jean-Antoine-Esprit Valedeau (qui est le témoin de la naissance du 1er enfant), ancien militaire, dont le neveu Antoine lègue ses œuvres d’art au musée Fabre.

Il meurt dans sa résidence de la rue Saint-Firmin le 16 février 1865 à Montpellier.

 

Dominique ADAM DE MONCLAR (1758-1852), oncle du précédent. Conseiller auditeur à la cour de Montpellier. Inhumé au cimetière Saint-Lazare.

Il est né en 1758 à Montpellier, il est le second fils de François Adam de Monclar, conseiller à la Cour des aides et finances de Montpellier, et de Daché Antoinette. Il a un frère aîné, Pierre Adam de Monclar.

Il travaille dans un premier temps au Parlement de la ville de Toulouse en tant qu’avocat. Il est ensuite en 1780 Juge au Présidial de Montpellier.

Dominique Adam de Monclar semble très présent dans la vie familiale de son neveu Antoine Pierre Isidore. Il est souvent témoin juridique des naissances de la famille. Il se marie avec Marie Louise Dorothée de Nattes de Sigonzal, mais ce mariage n’est pas répertorié par les registres. On pourrait l’expliquer par la confession protestante de Dominique Adam de Monclar.

Il s’éteint le  matin du 14 juin 1852 à l’âge de 95 ans dans sa résidence à Montpellier.

Sources archivistiques:

Registre d’état Civil (décès) de l’année 1852 ; Archives Départementales de l’Hérault ; Montpellier 3E 177/383, n°680.

Registre d’état Civil (décès) de l’année 1865 ; Archives Départementales de l’Hérault ; Montpellier ; 3E 177/396 ; 5 MI 1/128, n°236.

Registre d’Etat civil (mariage) de l’année 1830 ; Archives Départementale de l’Hérault ; Montpellier ; 3E 177/156 ; 5 MI 1/100 ; n°223.

Registre d’Etat Civil (naissance) de l’année 1832 ; Archives Départementale de l’Hérault ; Montpellier ; 3E 177/92 ; 5 MI 1/75 ; n°297.

Registre d’Etat Civil (naissance) de l’année 1835 ; Archives Départementales de l’Hérault ; Montpellier ; 5 MI 1/76 ; n°77.

Registre d’Etat Civil (naissance) de l’année 1836 ; Archives Départementales de l’Hérault ; 5 MI 1/77 ; n°818.

Enregistrement par la cour des aides pour les années 1704-1762 ; Archives Départementales de l’Hérault ; Montpellier ; 1 B 42 ; 21 octobre 1746 ; f° 558.

Enregistrement par la cour des aides pour les années 1716-1758 ; Archives Départementales de l’Hérault ; Montpellier ; 1 B 41 ; 24 décembre 1751 ; f° 544.

Sources bibliographiques et sitographiques :

http://gw.geneanet.org/bourelly?lang=fr&iz=3&m=D&p=antoine+pierre+isidore+adam&n=de+montclar&siblings=on&notes=on&t=T&v=6&image=on&marriage=on&full=on

Clerc Pierre (éd.), Dictionnaire de biographie héraultaise des origines à nos jours: anciens diocèses de Maguelone-Montpellier,  Béziers, Agde, Lodève et Saint-Pons, 2 vol., Montpellier, France, Librairie Pierre Clerc : Nouvelles Presses du Languedoc, 2006.

Serres Pierre, « Histoire de la cour des aides de Montpellier, depuis son établissement (en 1390) jusques à l’an 1717 », XVIIIe siècle, <https://mediatheque.montpellier-agglo.com/MEMONUM/doc/IFD/MANUSCRITS_MODERNES_ET_CONTEMPORAINS_5577/histoire-de-la-cour-des-aides-de-montpellier-depuis-son-etablissement-en-1390-jusques-a-l-an-1717&gt;.

Pierre JACQUEMET