CABROL de MOUTE Pierre

Pierre Cabrol de Mouté, né à Nîmes (Gard) le 20 août 1769, décédé à Montpellier le 16 juillet 1819. Fils de Jean Cabrol, propriétaire, et de Françoise Bousquet. Lieutenant-colonel, Chevalier de l’Empire. Inhumé au cimetière protestant de Montpellier.

En septembre 1791, Pierre Cabrol entre dans la carrière militaire comme sous-lieutenant au 54e régiment d’infanterie. Il participe dès lors aux campagnes de 1792 à l’an III dans les armées du Nord et de l’Ouest, comme lieutenant (mai 1792), capitaine (mars 1793), aide-de-camp du général Jean-Étienne de Prez de Crassier (prairial an III) ; promu chef d’escadron dans le 10e dragons au mois de fructidor suivant, il fait dans l’armée du Rhin les campagnes des ans IV et V : en pluviôse an V il est nommé adjoint provisoire à l’état-major général de l’armée et en remplit les fonctions jusqu’en l’an IX.

Attaché en qualité d’aide-de-camp au général Gudin de la Sablonnière, employé à Toulouse en l’an XI et à l’armée des côtes de l’Océan, il est décoré de la Légion d’honneur au mois de prairial an XII sur recommandation de Rabaut le Jeune, alors membre du Corps législatif. Il combat encore de l’an XIV à 1807 en Autriche, en Prusse et en Pologne.

Nommé major en juillet 1807 à l’état-major général de l’armée, il passe en mars 1809 au 3e régiment de cuirassiers ; il reçoit en 1808 une dotation de rente de 500 francs sur le Mont-de-Milan (nommé alors Administration des fonds de la dette publique ou Mont-Napoléon), ainsi que le titre de chevalier de l’Empire en 1810 : il se fait désormais appeler Cabrol de Mouté (mais on trouve également l’orthographe Cabrol de Monté, ou Cabrol du Monté comme sur sa tombe).

Armes du chevalier Cabrol de Mouté (source Wikipedia)

Armes du chevalier Cabrol de Mouté (blason source Wikipedia) : au 1 d’or à la cuirasse de sable ; au 2 de sinople à la barrière d’argent.

Le 29 décembre 1813, alors qu’il allait prendre le commandement des escadrons de guerre, il est déclaré hors d’état de faire aucun service actif par suite des blessures dues à une chute de cheval pendant la campagne de Prusse et de Pologne à la bataille de Pultusk le 26 décembre 1806 ; il est admis à la retraite le 19 février 1814. Il est fait baron en 1814.

Retiré à Montpellier, il y décède en juillet 1819, et est enterré au cimetière protestant de la ville par le pasteur Lissignol.

Il avait épousé Wilhelmine Louise d’Horzyzka, issue d’une famille de l’aristocratie de Bohême-Moravie. Ils ont trois enfants, Marie Louise Wilhelmine (qui épouse en 1827 à Rodez Pierre Davet), Alfred, et Louis-Pierre (Uzès 1/7/1815-14/8/1815).

Alfred Joseph Cabrol de Mouté (né à Rodez le 7 janvier 1818, décédé à Paris le 21 janvier 1883) est avocat à la cour royale de Paris à partir de 1839, et docteur en droit de la Faculté de Paris en 1843.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s