AUBOUY Antonin

Fulcrand Edouard Antoine, dit Antonin, AUBOUY. Né le 19 juillet 1830 à Montpeyroux (Hérault), décédé à Montpellier, le 20 novembre 1921. Instituteur à Aniane, puis directeur d’école à Montpellier, officier de l’instruction publique, secrétaire général de la Société d’horticulture et  d’histoire naturelle de l’Hérault ; membre de la  commission de surveillance de la maison d’arrêt ; délégué cantonal, administrateur de la caisse d’épargne, adjoint au maire de Montpellier de 1888 à 1892. Botaniste, il étudie spécifiquement la flore de l’Hérault. Inhumé au cimetière Saint-Lazare.

Antoine est né le 19 juillet 1830, à Montpeyroux, à trois heures du matin, de père Fulcrand Aubouy, propriétaire domicilié à Montpeyroux, et de mère Marie Anne Soulane. Il suit des études à l’Ecole normale de Montpellier, puis débute une carrière d’instituteur en 1849 à Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Saturnin, Mons, Aspiran et Saussines. Il devient ensuite professeur au collège de Pézenas, puis de Lodève où il demeure de 1866 à 1872. Il est nommé directeur de l’école Auguste-Comte à Montpellier en 1872.

La même année, il devient secrétaire générale de la Société d’horticulture et d’histoire naturelle de l’Hérault, il collabore aux travaux du célèbre Charles Flahault, botaniste. Il prend sa retraite en 1882 et est distingué comme officier de l’Instruction publique, le 24 décembre 1885. Antoine Aubouy est aussi adjoint au maire de Montpellier de 1888 à 1892.

Botaniste renommé, il étudie particulièrement la flore de l’Hérault et publie de nombreux mémoires botaniques de 1860 à 1903, dont :

Des plantes intéressantes de l’arrondissement de Lodève (1866 et 1868). – Nouvelles notes sur la flore de Lodève (1871). – Deux Herborisations dans le département de l’Hérault  (1875). –  Notes sur quelques plantes étrangères recueillies à Lodève (1878). – Les Vignes hybrides à jus rouge de M. H. Bouschet de Bernard (1879). – Florule de Palavas-les-Flots ou Catalogue des plantes vasculaires observées aux environs de cette localité (1884). – Herborisation à Murviel-lez-Montpellier : Première herborisation suivie d’une florule du vallon de Fontvalès (1885). – Deuxième herborisation suivie d’une florule du vallon de Valcrose (1894). – Note sur la découverte de l’Odontites viscosa dans le département de l’Hérault (1885). – Plantes intéressantes observées aux environs d’Aniane (1890). – Auguste Broussonnet et la flore de Montpellier (1897). – L’Isoetes de la mare de Grammont près Montpellier (Extrait des Annales de la Société botanique de Lyon, 1897). Note sur un catalogue de plantes du naturaliste Auguste Broussonnet. Contribution à l’histoire de la botanique à Montpellier (Extrait du Bulletin de la Société d’étude des sciences naturelles de Béziers, 1898).-  Le Cheilanthes odora Swartz signalé pour la première fois dans l’Hérault en 1865 (1900). – La végétation spontanée de la région de Cabrières (1903). – Coup d’œil sur la flore de la région paléozoïque de Cabrières (1904).

La femme d’Antoine Aubouy, Eugénie Loïs David, fille de Roch David, adjoint au Maire de Montpellier, décède en 1898, le laissant veuf. Il décède le 20 novembre 1921, à 91 ans, à son domicile montpelliérain, 12 rue Emile Zola. Il laisse quatre enfants :

  • Mme Julien née Aubouy, épouse de Paul Julien, instituteur.
  • Mlle Joséphine Aubouy, institutrice qui épouse M. Fabre.
  • Paul Aubouy, pharmacien de première classe, époux de Mlle Thérèse Coulet, nièce de Mlle Bosc, directrice de l’école Roland, à Montpellier.
  • Mlle Euphrasie Aubouy.

Sources :

Archives Pierresvives : Fonds de la famille Aubouy (CA 1870-1956) ; Dictionnaire bibliographique de l’Hérault ; Etat-civil de Montpeyroux, 5 MI 32/14, Naissances, publications de mariages, mariages, décès, archives départementales, 1823-1832 ; Etat Civil de Montpellier 3E134, archives municipales ; Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 1890 ; La Vie Montpelliéraine, Montpellier, 20/03/1898

Claire DUBOIS et Caroline DELAIRE