DOLLFUS Anne Marguerite, veuve HOFER

Anne Marguerite DOLLFUS, veuve HOFER (1780-1856). Inhumée au cimetière protestant de Montpellier

Elle décède à 76 ans le 28 août 1856, dans la maison de la campagne Girardot à Celleneuve, et les deux témoins de son acte de décès sont Jacques Martin Hipert, teneur de livres, âgé de 42 ans, et François Guillaume Abel Leenhardt, négociant, âgé de 30 ans.

Tombe d'A.-M. Dollfus, fermée par une grille [photo ass. MPM]

Tombe d’A.-M. Dollfus, fermée par une grille [photo ass. MPM]

Anne Marguerite (ou Anna Margaretha pour l’état-civil) était née à Mulhouse, le 19 février 1780, neuvième des douze enfants de Johann Jacob Dollfus (†1820) et d’Anna Margaretha RISLER (1749-1785). Johann Jacob Dollfus était entré comme associé dans la fabrique de toiles peintes de son père, « Dollfus, père, fils et Cie », avant de devenir actionnaire de la fabrique « Nicolas Risler et Cie » dont son frère et son beau-père étaient les chefs.

Anne Marguerite avait naturellement épousé le 16 décembre 1801 un manufacturier, Nicolas HOFER, né à Mulhouse le 16 août 1780, fils de Johannes (Jean) Hofer (1746-1810) et d’Ursula Bregentzer (1748-1816). Johannes Hofer fut le dernier bourgmestre-régent de Mulhouse, et fit la remise de la ville à la France le 15 mars 1798.

Nicolas Hofer était manufacturier à Mulhouse, associé à la maison « Jean Hofer et Cie ». Il se fixa à Montpellier en 1811 après la mort de son père pour y gérer la succursale que la maison y avait fondée sous le nom « Barthélemy Euzière et Cie ». Il n’en resta pas moins l’un des chefs de la maison mulhousienne (qui prit le nom de « Hofer frères » en 1828).

Nicolas Hofer est déjà décédé en 1856, mais nous ne connaissons ni le lieu ni la date ; et il est probable que le couple n’ait pas eu d’enfants.

Sa cousine Julie Hammer

A ses côtés repose Julie HAMMER, née à Couvet, dans le canton de Neuchâtel en Suisse, le 25 janvier 1786, et décédée à Montpellier le 5 janvier 1861. Son père, Louis Hammer, était musicien.

Julie Hammer est une cousine d’Anne-Marguerite Dollfus : leur ancêtre commun est Jean Bernoulli (1667-1748), mathématicien et physicien bâlois. La fille de Jean Bernoulli, Anne Catherine, épousa en premières noces en 1720 Jean Dollfus : ce sont les arrière-grands-parents d’Anne-Marguerite Dollfus. Anne Catherine Bernoulli épousa en secondes noces, après 1736, Pierre Hammer : ce sont les grands-parents de Julie.

Un modèle mulhousien ?

La tombe d’Anne-Marguerite Dollfus est semblable à celle de ses compatriotes Jean Grosjean et Jean-Charles Meyer : trois tombes à trois endroits dispersés du cimetière, à quinze ans d’écart, et qui pourtant ont la même forme, le même décor d’une couronne de fleur ou de chêne. Il existe au cimetière de Montpellier un « modèle mulhousien » (voir les Bulletins d’études de l’Association MPM n°2 et 3 : rubrique « Etudes » dans le menu principal de ce site).

Une réflexion sur “DOLLFUS Anne Marguerite, veuve HOFER

  1. Julie Hammmer inhumée à son coté est sa cousine. Née en 1786 à COUVET, canton de Neuchâtel en Suisse. (2 erreurs sur l’inscription) la grand mère de Julie c’est mariée 2 fois.
    1 première fois avec Dollfus Jean en 1720 (ce sont les arrières grand-parents de Anna) et la deuxième fois avec Pierre Hammer (gd-père de Julie).Le père de Julie était musicien (cf acte de décès AD34 montpellier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s